Bio du gâs

Portrait

Né en 1951 après Jésus Christ, Michel Boudaud n’arrive qu’en quatrième position sur les cinq enfants d’une famille de paysans en Vendée. Depuis il n’eut de cesse d’essayer de combler son retard en travaillant dur afin de gommer ses handicaps en particulier une grande timidité dûe sans doute à un physique de jeune avant dernier. La radio lui apporte les chansons de Brel, Brassens, Ferrat, Aufray… et quelques chromosomes sans doute quasi rempaillés se mettent à frétiller inlassablement. A quatorze ans il opte pour l’apprentissage agricole et achète sa première guitare (à Nantes en mobylette). Cette dualité sera une constante de son parcours. Son adolescence est bien calme, studieuse et sportive. Il suit des sessions au MRJC, participe au lancement du premier foyer des jeunes de sa commune et joue de la guitare à la messe !!!

A 22 ans il succède à son père sur la ferme familiale (20Ha, 8 vaches laitières…) puis trois ans plus tard, c’est l’association avec deux voisins et l’auto construction de salle de traite, silo… Il est élu délégué cantonal « structures » au syndicat agricole (FDSEA) tout en étant plus ou moins adhérent aux « Paysans travailleurs » mais rapidement le choix se fera en faveur de ces derniers et sa formation socio professionnelle sera pour l’essentiel assurée par cette organisation. Il assiste à une conférence de René Dumont et c’est la classification dans ses préoccupations écologistes. Son élection pour deux mandats de conseiller municipal lui donnera l’occasion de faire des propositions pour une autre société qui déboucheront sur quelques réussites notoires (lutte contre les recherches d’uranium de la COGEMA, participation à l’ouverture de l’école publique, création d’une importante association culturelle dont il est vice président pendant 10 ans).

Dans les années 80, il participe pendant ses vacances à plusieurs stages « chansons » organisés par le CAC de Marseille à la Sainte Beaume en Provence où on comptera jusqu’à 180 stagiaires et 18 animateurs d’atelier dont jacques Bertin, Didier Levallet, Michelle Bernard, Paul André Maby… Il sera sélectionné parmi dix autres stagiaires pour enregistrer un disque (Vinyle !!!) « Scène Ouverte à la Sainte Beaume ».

C’est la qu’il rencontrera une psychologue de Normandie, Anne Marie David qu’il épousera en 1985. A partir de ces dates, Michel Boudaud chantera ses chansons seul avec a guitare dans sa région et occasionnellement en Normandie, Bretagne et pays Basque (il fera les premières parties de Gérard Pierron, Jacques bertin…). Puis en 1994 c’est le décès d’Anne Marie après huit mois de calvaire pour tous les deux et leurs enfants âgés de cinq et huit ans.

Suivront quelques années de vide, de maladie et de doute puis peu à peu l’instinct vital reprend le dessus et la rencontre d’Alain Jadelot guitariste amoureux de chansons qui lui propose de l’accompagner sur scène. Suivront AS Pasquier à l’accordéon et Richard Roy à la guitare.

Le CD « A travers chants » sera enregistré avec cette formation en 2005 et parmi les spectacles assurés, on peut signaler une première partie de Jeanne Cherhal et la participation à la nuit Gaston Couté à Meung sur Loire. C’est ainsi qu’on arrive à aujourd’hui, et… à demain si vous le voulez bien !!!! .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site